Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 août 2015 4 06 /08 /août /2015 12:56
La tea party !

J'aime le GN à ne pas en douter, c'est du jeu des intrigues, mais aussi la joie de porter des costumes et parfois de fort beaux costumes.

Ma maman sait fort bien que parfois je regarde certains films ne serait-ce que pour les costumes. Sissi, Angélique c'est connu archi connu, mais à chaque fois je m'en mets pleins les yeux.

C'est l'occasion de présenter l'association Jupons et Plastrons :

http://http://juponsetplastrons.fr/

Jupons et Plastrons est une association qui organise sur Toulouse et sa région des soirées, fêtes et sorties costumées sur des thèmes très divers : historiques, liés à des fictions ou autres. Ils crééent leur propres évènements ou se greffent sur des manifestations existantes, comme aller groupés aux fêtes du grand fauconnier à Cordes le we du 14 juillet.

le 30 mai a eu lieu une sortie Tea Party Jean Austen, (l'auteur par exemple d'Orgueil et préjugé ou Raisons et sentiments.)

Au programme :

- promenade dans Toulouse

- thé dans un salon de thé avec un cadre qui illustrait parfaitement la journée (la musique un peu moins)

- initiation à la contredanse Anglaise

Le Dress-code était donc la mode empire.

J'avais quelques craintes sur le fait que cette mode puisse convenir à la silhouette, mais je ne m'en sors pas si mal.

Pour le patron, je suis partie du corsage de la robe du Lys en Automne qui m'allait bien, en l'arrêtant sous la poitrine. Ensuite j'ai improvisé un grand panneau de tissu froncé tout le long qui descend jusqu'au sol.

J'avais flashé sur un joli tissu blanc à motif léger (un peu dentelle) mais bien trop transparent pour que ce soit décent, je l'ai doublé avec un satin ou approchant.

Pour une bonne tenue du corsage (qui n'est pas corseté comme la robe noire), j'ai doublé toutes les pièces une à une (même technique que la robe noire) avant de les assembler ensemble.

Pour la partie jupe, les 2 tissus sont présents mais là juste superposés, cousus et froncés uniquement sur le haut sous la ceinture.

Et m'inspirant des robe de de cours le tissu du dessus, s'ouvre sur le devant laissant voir le tissu de dessous.

Idem pour les manches, patron de la robe noire, mais j'ai raccourci les manches qui arrivent au dessus du coude et non en dessous et le volume est réduit aussi.

La ceinture sous la poitrine et le bord des manche viennent d'un tissu doré broché qui est en fait un rideau à embrase que j'avais acheté dans le but tout à fait avoué de le découdre pour faire des empiècements de ce tissu sur mes robes (la première, celle du GN ombre et pouvoir) Faudra que j'en parle de ce rideau....

Il est en morceaux sur déjà 3 robes et la quatrième est en cours.

Published by Hélène - dans Jupons et plastrons
commenter cet article
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 23:37

Ce n'est pas la première fois que je passe plus de temps à coudre un costume qu'à le porter.

 

Autant la veste pirate est sans doute amortie depuis longtemps.Cette fois-ci, il va en falloir des occasions pour amortir les 200 heures de couture de cette robe.

 

Je commence par la fin :

 

Les remerciements :

- ma maman pour sa patience....

- Isabelle pour le patron à mes mesures et les conseils

- Delphine pour la couture sur mesure..

- Olivier pour l'agrandissement du patron (même si je doute qu'il lise ce blog)

 

 

 

modele2-lys

modele1-lys

 

 

La première étape difficile (et sans photo) fut de réaliser une toile.

 

Autrement dit sur un tissu "perdu" faire un premier modèle qui sera a ajuster directement sur le corps, du sur mesure. Merci à maman et Delphine pour cette étape délicate.

 

Ensuite le patron redecoupé aux bonnes mesure; sert pour réalisé le véritable modèle.

 

Attention les épaisseures :

 

La toile rigide à corset, les gaines des protèges baleines, le tissu de la robe. Viendont ensuite les galons et le biais, des renforts dans le dos à cause de la pose des oeillets. Ma machine s'y est épuisé; elle a eu droit à une révision depuis.

 

Et le nombre de pièces ?

 

12 je crois, sans compter les manches.

Published by Hélène - dans Grandeur Nature
commenter cet article
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 20:34

Réponse, quand je m'en mèle oui ^^

 

Mais bon, pour le cas où elle serait rejouée une troisième fois je n'en dis pas trop.

 

Côté costume, après un échec cuisant pour le Potter sur une robe des années folles, je n'ai pas retenté l'expérience mais j'ai repris la même robe noire que pour la bibliothécaire du Potter.

 

Des accessoires différents, une brochce trouvée au marché, l'utilisation de l'un des nombreux chapeaux achetés dans la boutique qui fait chauffer ma carte bleue, une capeline offerte par des amis l'année dernière et des bijoux glanés ici et là.

 

Et comme dit ma maman, elle a l'impression de voir s grand-mère....

 

Je vous laisse juges :)

 

paris-meurt-il

 

La première fois, je jouais Berthe Sylvania, cette année je ne chantais pas, mais Gerogius nous  a fait une très belle prestation !

 

 

Published by Hélène - dans Grandeur Nature
commenter cet article
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 09:31

Les 25 et 26 mai derniers se tenait au Palais des Congrès de Montreuil le premier salon de la culture Geek et de l'Imaginaire. Un salon qui se voulait, interactif, créatif et imersif.

 

 J'avais fait le choix de participer à un grand nombre d'ateliers pour découvrir des techniques que je réutiliserai potentiellent par la suite.

 

Et surtout celui que j'attendais le plus c'était celui du chant des louves !

 

Depuis des années j'admire leur travail ici link et là (Facebook) link

 

 

et donc dimanche matin avec Bibi nous voici sur le stand des louves pour nous initier à la technique du repoussage du cuir. Chacun des 4 louveteaux présents autour de la table repartira avec un carnet à couverture de cuir.

 

Clairotte et Renette comment par un peu de théorie, sur ce qu'est le cuir et les différentes façon de le travailler.

 

A retenir pour le travail que nous allons faire, il faut un cuir à tannage végétal.

 


  Elle remettent à chacun un petite trousse à outils qui comporte :

 

un humidificateur

une éponge

une petite pince à dessin

un stylo bille

un porte mine (sans la mine)

un couteau à ouvrir pivotant

un matoir

un petit maillet

 

 

et nous avons chacun devant nous une plaque de marbre sur laquelle nous allons travailler

 

Nous avons fait nos premiers essais sur des chutes de cuir.

 

 

 

 

cuir1humidifier.jpg

Etape 1 :

Humidifier le cuir avec l'eau du vaporisateur

et passer l'éponge dessus pour bien l'imprégner

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etape 2 :cuir2motif.jpg

Fixer à l'ai de la pince à dessin le motif sur le cuire

Astuce un morceau d'éponge entre le cuir

et la pince pour éviter qu'elle ne laisse une marque

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etape 3 :cuir3rdessinreporte.jpg

On repasse le motif sur le cuir en appuyant bien

avec un stylo bille (comme si on décalquait)

et on obtient ceci

Attention, il faut tracer chaque ligne d'un seul coup

et d'un seul trait,

surtout ne pas repasser dessus plusieurs fois

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etape 4 :

Entrée en scène du couteau à ouvrir pivotant.couteau-a-ouvrir-cuir

C'est là que l'entrainement avant est bien utile !

Il s'agit d'ouvrir le cuir sur l'ensemble du motif

que l'on vient de tracer sur le cuir.

 

Il faut bien le tenir avec l'index qui repose sur le dessus

le pouce et le majeur sur la partie pivotante

qui vont pouvoir justement guider le couteau le long du motif.

Et là c'est le drame,

déjà que je ne suis pas fichue de tenir un style correctement ! cuir4ouvert

Détail "amusant" souvent avec les couteaux

on vous conseille de découper vers l'extérieur,

la lame allant loin de vous pour éviter les accident.

Là on coupe vers soi, attention les dérappages !

Petit détail aussi, il y a 2 pointes sur la lame,

c'est celle du haut qui est coupe le cuir.

 

Etape 5 : 

Pour finir d'ouvrir les découpe avec le porte mine (sans mine)

 

 

 

 

 

 

 

Etape 6 :cuir5matoir.jpg

c'est parti pour le matoir et le maillet.

Le matoir possède un côté plus épais que l'autre.

c'est ce côté plus épais qui va dans l'ouverture du cuir

et ainsi formé l'impression et le relief.

 

détail important, il faut que les passage du matoir

se chevauchent.

Si on se place pile à côté de l'endroit o était le matoir

juste avant il se forme une marque assez disgracieuse

qui va nous obliger à repasser dessus.

On peut aussi ensuite faire glisser le matoir pour lisser

le tout étape bien longue.

 

Les louveteaux plus adroits que moi et qui avaient eu la sagesse

de choisir un motif plus simple on pu enjoliver le tout.

Pour la suite il faudra que je vous raconte l'année prochaine !

 

Etape 7 :cuir6patine.jpg

La patine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les louves avait annoncé que les meilleurs des louveteaux seraient invités à venir travailler dans leur atelier pour la modique somme de 2.5 € de l'heure.

 

Vu mon résultat je n'en ferai pas partie, mais ce qui est certain c'est que je suis ravie d'avoir découvert cette technique et que je ne m'arrêterai pas là !

 

Merci les louves !

 

Et vous de jouer maintenant

 

 

Pour Geekopolis, on peut les dire les louves sont entrées dans Paris ;)

Published by Hélène
commenter cet article
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 21:26

Pour préparer nos costumes Steampunk, nous avons passé de nombreuses heures à regarder des photos à la recherche de l'inspiration tant pour le costume en lui-même que les accessoires bagues, broches, bijoux ect ect.

 

C'est ainsi que m'est venu l'idée du chapeau en observant une belle gravure.Bien sûr au moment de rédiger cet "article" impossible de remettre la main sur la gravure en question. J'en mets une autre du même esprit :

 

capeline1900.jpg

 

 

L'étape suivante fut de trouver la capeline, et ensuite de coudre à la main des fleurs artificielles dont j'ai coupé les tiges.

 

Un résultat bien plus beau de dos que de face.

 

chapeausteampunk.jpg

 

Cette photo fut prise à l'occasion du pique-nique Victorien en juin 2012 sur la prairie des filtres à Toulouse.

Published by Hélène - dans Grandeur Nature
commenter cet article
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 21:06

La pièce maîtresse de mon costume pour le GN Aurlon fut le corset.

 

J'avais eu un véritable coup de foudre pour ses peaux que j'avais acheté sans savoir pour quelle occasion elles serviraient. Un corset c'était presque évident, mais quand en aurais-je l'usage ? 

 

Et quand Sylvie m'a proposé je la rejoindre dans son équipe de Sygnosistes pour le GN Aurlon et que nos inspiration de costume seraient puisées dans le Steampunk et bien le corset allait enfin voir le jour.

 

Marie-Jeanne me prépara un patron à mes mesures pour réaliser ce corset.

 

Vous trouverez ici les photos et détailles des corsets qu'elle réalise et qu'elle vend :

link

 

En fait il s'agit d'un model en tissu que j'ai pu essayer avec elle pour vérifier qu'il m'allait bien.

 

Une fois de retour à la maison je n'ai eu qu'à le découdre pour obtenir le patron de chaque pièce.

 

corset-patron.jpg

 

Ensuite moment compliqué :

Arriver à placer toute les pièces sur les 3 peaux en ma possession, encore une chance que le motif n'ai pas eu de sens, j'ai du jouer à Tétris pour réussir à tout placer.

 

corset-tetris.jpg

 

Une fois les pièces découpée, il reste à assembler, le cuir est assez fin et souple pour que le puisse le coudre à la machine avec une aiguille spéciale pour le cuir.

 

corset-decoupage

 

Ensuite on passe à la partie plus physique de la réalisation :

 

Les protège baleine ça va, mais découper les nombreuses baleines en acier, il faut de la poigne. Et arrive la partie bruyante : la pose des oeillets (au marteau) j'ai pris la décison de faire cela au boulot, dans l'atelier sur ma pause déjeuner.

 

corset-oeillet

 

Et enfin le premier essayage !

 

corset-resultat.jpg

 

Beaucoup de travail, mais je suis assez fière du résultat !

 

 

Published by Hélène - dans Grandeur Nature
commenter cet article
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 20:42

Il est bien ancien le dernier article sur le blog, mais j'ai de bonnes raisons :

 

Depuis 18 mois je rédigeais mon (mes) livrets de VAE. Histoire d'obtenir un BTS Assistant de Gestion PME / PMI

 

Voilà c'est fait, depuis le 9 avril dernier je suis diplômée (plomé)

 

le 2 janvier mon dossier partait au rectorat et le 8 avril je perdais tout mes moyens devant le jury... Enfin, c'est fait je l'ai !

 

  livretVAE

Published by Hélène
commenter cet article
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 10:01

  processygnosistes

 

 

Un GN de petit format où se mélangeaient 6 nations de 4 membres, calculez bien (roulement de tambour 24 joueurs) 6 Nations bien différentes, pour faire simple je dirais : des amérindiens, des steampunk, un peuple viking, des romains psychorigides, des gitans (avec leur qualités et leur manies), et un peuple plus exotique raffolant des pierres précieuses et dont le corps se couvrait partiellement d’écailles, les Exolyth.

 

Une quête prometteuse, sur le thème d’Alice au Pays des merveilles, courir près un lapin bleu de 1.8 m à 3 heures du matin, ça ne laisse personne indifférent, tout comme voir notre trésorier du Consultat d’Elleslande transformé en chenille gagnant par tricherie un concours de ronds de fumée, fou rire inoubliable.

 

Mais cela n’est pas suffisant, surtout lorsque pour accéder à cette quête vous n’en obtenez les éléments que le samedi dans la nuit, c’est bien tard, ou un wargamme vous pourrir les gros moments du GN.

 

 

Pourtant avec ma délégation, nous avons passé de nombreuses heures à concevoir minutieusement les détails de de costumes.

 

A arpenter les vides greniers, à desosser sans pitié des réveils pour créer bijoux et accessoires.

 

De longues heures sur internet à regarder des modèles de costumes source d'inspiration et de rêve.

 

C'est pour ce costume et ce GN que j'ai enfin utilisé les peaux achetées il y a 18 mois le cuir blanc aux motifs floreaux noir.

 

J'en ai fait un corset grâce aux indications de Marie-Jeanne et au patron qu'elle avait fait à mon intention.*

 

Merciiiiiiiiii

 

Une jupe en satin noir brodée de fleur ton sur ton (non pas par mes soins) gant et jabot de dentelle, un rideau acheté à Saint sernin fut reconditionné en cape. Cape bien inutile il n'a pas fait froid.

 

J'en oublierai presque de parler de mon personnage. Mais le voici en action.

 

https://plus.google.com/photos/111410115990579878802/albums/5755811504653391585/5755832447504379970?banner=pwa&authkey=CIaTsKSyl5yq-QE

 

 

Pour la chanson, j'étais si peu inspirée et puis inutile d'être trop négative :

Un petit mot aux z'orgas s'ils passent par ici :

 

L'article est plutôt négatif je le conçois, fort heureuusemnt pour vous, d'autres joueurs ont bien apprécié ce GN et en redemande et cela n'enlève rien au travail que vous avez fait pour ce GN

Published by Hélène - dans Grandeur Nature
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 22:27

Rome, an 10 du règne de Néron.

La ville se relève à peine de l'incendie qui a ravagé la majorité de ses quartiers, faisant des milliers de victimes et plus encore de sans abri.

Sur les hauteurs des monts Palatin et Esquilin, dans sa Domus Aurea tout récemment construite sur les cendres de l'ancien palais, l'Empereur contemple les lueurs de la ville s'allumer peu à peu.
Les rumeurs de la fête qu'il vient de donner s'estompent tandis que ses esclaves raccompagnent les nombreux invités, sénateurs, grands questeurs et autres personnalités politiques qu'il faut bien flatter.

D'autres invités vont maintenant arriver, des invités que l'Empereur affectionne. Il leur déclamera des vers (admirables) de sa composition, et leur fournira d'autres distractions en sus du festin intime qui sera servi.

Vous êtes les invités de Néron pour cette soirée privée d'inauguration de la Domus Aurea.

 

 

Ichtust une murder que j'ai médité de nombreux mois.

 

Immédiatement avec la murder Terre Alpa que j'avais beaucoup appréciée, les idées d'une murder romaine se sont bousculées dans ma petite tête. Et j'ai cherché avec qui commettre ce méfait.

 

Merci à Madame Kuon d'avoir co-organisé cette murder qui fut des plus sanglante.

 

Comme toujours difficile d'en dévoiler trop car elle n'est pas succeptible d'être rejouée elle va l'être.

 

25 personnes (sans compter les tigres) dans une seule pièce sous la coupe d'un Néron paranoïaque, que du bonheur !

 

En tant qu'orga je n'y jouais aucun rôle :

 

Une ombre tout au plus une servante. Impossible de nous manquer Agnès et moi avions le même costume et pour l'occasion j'ai recruté mes deux "petits frères"

 

 

fratrieromaine

 

Je pourrais remercier encore les participants pour leur participation et leur RP.

 

J'ai vu un mari jaloux prêt à occir l'homme qui comptait fleurette à sa femme.

Ce n'est pas Buck Dany et pourtant j'ai vu des tigres volants

Une danseuse du ventre nous a charmé et un magicien nous a enchanté.
Une jeune femme agenouillée m'a émue alors qu'elle attendait la mort.

 

A voir ce que donnera cette murder avec d'autres joueurs.

 

 

 

 


Published by Hélène - dans Grandeur Nature
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 19:31

Victime d'un sortilège très puissant, me voici partie pour une fabuleuse aventure dans le monde d'Harry Potter grace à l'association Rev'Errance !

 

3 Jours fabuleux dans la peau d'une élève de la fameuse école de sorcier Poudlard en 1920.

 

Comme il y aura une 3em session à ce GN impossible de vous raconter par le menu ce qui s'est passé.

 

Je me contenterai de dire que le caméléon s'est glissé dans la peau d'un serpent.

 

Amy Brown élève en 5em année préparant ses BUSE (Brevet Universel de Sorcellerie Elémentaire) mention effort exceptionnel.

 

Pour la cape, je me suis inspirée du model fourni par nos chers organisateurs et le blason bisnsûr est brodé par mes soins.

Un remerciement particulier à ma maman qui a tricoté le béret, l'écharpe et les gants. Pour le restant de la tenue, il faudra attendre les photos officielles du GN.

amy-brown

baguette

 

 

Pour la baguette, elle fut réalisée par Eric selon mes indictations, merci à lui. Grosse frayeur en début de GN je l'ai perdue avant que le jeu ne commence et l'ai retrouvé sur le parking extérieur où étaient garées nos voitures. Elle est réalisée à partir d'une baguette chinoise, et de la pâte que l'on a repeint aussi. Erci a réalisé sa baguette ainsi que celle d'Alyssa avec un bulbe sur le haut évoquant les bulbes des toitures Russes.

 

Une très belle imersion pour ce premier GN comme joueuse (depuis le temps).

 

 

Et voici les bannières de la maison Serpentard, pochoir à la peinture sur tissu, pour décorr notre salle commune.

 

banniere-S

Maintenant je peux vous révéler le mot de passe de notre salle commune, ça au moins ce n'est pas un gros secret :

 

Etalon

 

Pourquoi cela ?

 

Par ce que sang-pur (serpentard oblige) c'était bien trop facile. Sang-pur  => pur-sang => étalon

 

 

 

FINITE INCANTATEM !

Published by Hélène - dans Grandeur Nature
commenter cet article